AIMER AU QUOTIDIEN

Imprimer
A l'heure où j'écris ces lignes, nous revenons tout juste d'une belle journée à Lisieux, sur les pas de la "petite Thérèse". Une journée "dont on ne revient pas comme on est parti", a dit une participante...
C'est vrai que Sainte-Thérèse de l'enfant Jésus et de la Sainte Face exprime un tel amour du Christ, qu'elle a quelque chose de bouleversant. Peu de saints ont raconté eux-mêmes leur vie: pour la plupart d'entre eux, ce sont des témoins qui les ont bien connus, qui nous disent ce qu'ils ont vécu. Et ces témoignages sont très beaux, très édifiants... Mais là, c'est elle-même (sur la demande de ses supérieures et par obéissance), qui va écrire ses souvenirs et son présent, où elle parle de sa vie, de ses émotions, ses joies et ses peines, ses difficultés à travers la vie familiale et religieuse, et comment le Christ est tout simplement l'Amour de sa vie... 
Surtout, elle nous montre une voie de sainteté qui n'est pas faite de grands actes héroïques, mais d'un abandon confiant entre les mains de Dieu, du désir de recevoir son amour, tout en acceptant ses pauvres limites et défauts, et même en les offrant à Jésus le Sauveur, "qui n'est pas venu appeler les justes, mais les pécheurs", dit Thérèse qui se plait à citer cette parole du Christ dans l'évangile (Mt 9, 13).
Le soir du 22 juin, beaucoup disaient merci pour ce qu'ils avaient vécu personnellement dans cette journée avec Thérèse, comme ils la sentaient proche d'eux. Au cours de cet été, on pourra lire (ou relire) l'"Histoire d'une âme" de Sainte Thérèse, qui donne tant de force pour aimer au quotidien.
Cette histoire, racontée sur le ton d'une confidence, me fait penser à la proposition qui nous est faite, dans le cadre des fraternités paroissiales, du partage de vie entre les membres de la fraternité: se dire, librement, les émotions qui nous traversent, heureuses ou difficiles, pour les remettre dans la lumière du Christ. C'est de là que naît un lien de communion profond, cette "communion fraternelle" à laquelle nous sommes appelés, qui nous "booste" dans l'amour. Accepter simplement et rendre grâce au Seigneur pour ce que je vis en ce moment, au jour le jour. C'est la plupart du temps tout à fait ordinaire, répétitif, terre à terre, banal mais je peux l'offrir au Seigneur par amour... et ça change tout pour moi et autour de moi.

Père Pascal Desquilbet, CCN