Paroisse Sainte-Marie des Peuples

Amilly - Lucé - Mainvilliers

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Le mot du curé

ENSEMBLE, OSONS LA MISSION !

Envoyer Imprimer PDF

Au moment où notre Eglise diocésaine entre en synode pour recevoir à nouveau du Seigneur ressuscité sa mission, notre paroisse peut accueillir davantage le cœur de sa raison d’être dans nos communes et dans le monde. Le message du pape François pour la Journée Mondiale des Missions prévue le 22 octobre, nous invite à réfléchir sur la place de la mission et à l’accueillir dans notre vie chrétienne :

« L’Eglise est missionnaire par nature. Si ce n’était pas le cas, elle ne serait plus l’Eglise du Christ mais une association parmi tant d’autres qui, bien vite, finirait par épuiser son but et disparaître… La mission de l’Eglise, destinée à tous les hommes de bonne volonté, est fondée sur le pouvoir transformant de l’Evangile… La mission de l’Eglise n’est donc pas la diffusion d’une idéologie religieuse et pas même la proposition d’une éthique sublime. De nombreux mouvements de par le monde savent produire des idéaux élevés ou des expressions éthiques remarquables. Par le biais de la mission de l’Eglise, c’est Jésus Christ qui continue à évangéliser et à agir. Par l’intermédiaire de la proclamation de l’Evangile, Jésus devient toujours à nouveau notre contemporain, afin que ceux qui l’accueillent avec foi et amour fassent l’expérience de la force transformatrice de son Esprit de Ressuscité qui féconde l’être humain et la Création comme le fait la pluie avec la terre... La mission dit à l’Eglise qu’elle n’est pas une fin en soi mais un humble instrument et une médiation du Royaume. Une Eglise autoréférentielle, qui se complait dans ses succès terrestres, n’est pas l’Eglise du Christ, son corps crucifié et glorieux. Voilà pourquoi nous devons préférer « une Eglise accidentée, blessée et sale pour être sortie par les chemins, plutôt qu’une Eglise malade de la fermeture et du confort, accrochée à ses propres sécurités».

Chers frères et sœurs, soyons missionnaires de Jésus-Christ.

Père Dominique-Bienvenu NDINGA, CCN
 

ANNEE SYNODALE

Envoyer Imprimer PDF
L’année pastorale 2017-2018 sera marquée par des « conversions ». Nous accueillerons un nouvel évêque. En effet, notre évêque est nommé pasteur de l’Eglise diocésaine d’Evry-Corbeil-Essonne. Pour nous, il s’agit aussi de cheminer dans la démarche synodale comme nous y a invités notre évêque.

Méditons ses paroles : « Il s’agit d’entrer ensemble dans un travail de discernement pour aider notre Eglise diocésaine, ses communautés et chacun de ses membres à répondre de manière renouvelée aux appels du Seigneur ressuscité, à être les témoins dont Il a besoin sur cette terre d’Eure-et-Loir.  Aussi, à l’écoute du Seigneur de nos vies, nous chercherons comment mieux soutenir la vie de foi des chrétiens et cultiver des espaces de rencontre   et de partage fraternel qui donnent un sens chrétien à l’engagement et à l’activité. Nous chercherons les initiatives missionnaires à encourager et les présences à privilégier dans les grands espaces ruraux et les agglomérations. Nous chercherons avec les jeunes générations ce qu’elles suggèrent à notre église pour soutenir leur vie, et les rejoindre. Chemin faisant, nous n’oublierons pas la place des petits, des fragiles et des pauvres. Ils sont la pierre de touche de notre fidélité au Christ. Nous chercherons, nous discernerons ensemble, en équipe synodale, dans laquelle chacun a quelque chose à apprendre ; les uns à l’écoute des autres. Et tous à l’écoute de l’Esprit Saint, pour découvrir ce qu’il dit à notre Eglise diocésaine ».

Dans l’étape de réception de notre projet pastoral missionnaire, le synode diocésain nous donne d’entrer davantage dans l’accueil de l’Evangile. Bonne rentrée.

Père Dominique-Bienvenu NDINGA, CCN
 

LE TEMPS DE L'ACTION DE GRACE

Envoyer Imprimer PDF

Le dimanche 11 juin, toute la paroisse s’est rassemblée à Amilly pour notre Journée Communautaire Paroissiale. Une journée où toute la paroisse se retrouve avec amis et invités pour partager sa joie d’être une famille, en Eglise, au cœur de nos communes. Plus de cent cinquante personnes ont pu y participer. Le thème de notre journée nous invitait à rendre grâce à Dieu pour tout ce que nous avons pu recevoir et vivre durant l’année scolaire.


Plusieurs témoignages reçus nous ont réjouis de l’action de Dieu dans la vie de l’Eglise au sein de notre paroisse. Au cœur de la journée, deux catéchumènes ont célébré leur entrée en Eglise. « Bénis le Seigneur ô mon âme, bénis son nom très saint, tout mon être ! Bénis le Seigneur, ô mon âme, n’oublie aucun de ses bienfaits ! » (Ps 103, 1-2). Devant ces bienfaits, notre prière demeure dans l’action de grâce et la reconnaissance envers Dieu. Nous sommes aimés, chacun personnellement et bénis dans les missions de son Eglise. Il nous fait des faveurs et il en fera encore. Gardons un cœur reconnaissant devant notre Dieu pendant cet été.

C’est le temps des vacances pour certains, de repos, de retraites spirituelles, de rencontres ou d’inattendus pour d’autres, laissons notre âme demeurer dans l’action de grâce. Un exercice qui n’est pas seulement remerciement, mais aussi celui de se « laisser faire ». « Qu’il me soit fait selon ta Parole » (Luc 1,38). C’est le oui de la Vierge Marie à l’ange Gabriel. Elle se remet à l’action de la toute-puissance de Dieu. Comme elle, que notre âme se laisse faire par la grâce, dans l’Esprit Saint toujours présent.

Je saisis ce temps de grâce pour vous souhaiter un bon été, vous confiant à l’Amour de Dieu. Que chacun puisse grandir dans la foi, dans la prière et dans la joie des rencontres.

Père Dominique Bienvenu Ndinga, CCN
 

LE RENOUVEAU CHARISMATIQUE, UNE GRACE DE PENTECOTE

Envoyer Imprimer PDF

La particularité cette année de la fête de Pentecôte dans l’Eglise catholique est la célébration du Jubilé d’or du Renouveau Charismatique. Cinquante années où l’Eglise par ses pasteurs se laissait renouveler par la puissance de l’Esprit Saint. A l’exemple des paroles du pape saint Jean XXIII convoquant le Second Concile Œcuménique (le 25 décembre 1961) citait des paroles d'une prière au Saint-Esprit : « Renouvelle tes merveilles en notre temps, comme par une nouvelle Pentecôte ».

En quel sens le Renouveau charismatique est-il considéré comme « une chance pour l’Eglise et pour le monde » comme l’avait dit le Bienheureux Paul VI. Le père Cantalamessa Raniero, prédicateur de la maison pontificale nous donne la réponse : « parce qu’il nous permet de redonner au salut chrétien toute la richesse spirituelle concentrée dans le don de l’Esprit Saint. Il nous montre une fois de plus que, comme le disait saint Séraphin de Sarov, le but de la vie chrétienne est l’acquisition de l’Esprit Saint. Il donne une nouvelle image de la vie chrétienne : une joie contagieuse qui n’a plus rien du sombre pessimisme qui a poussé Nietzsche à la rejeter. » (« Comme une nouvelle Pentecôte », Patti Gallagher M. p.18)

Réjouissons-nous du Renouveau charismatique qui manifeste les grâces de la Pentecôte dans l’Eglise catholique. Dans ce jubilé d’or, que notre Eglise ne cesse de vivre « une nouvelle pentecôte »  et voir se réaliser ce que le Concile Vatican II souligne  « la dimension charismatique de l’Eglise »

Bonne fête de Pentecôte.

Père Dominique Bienvenu Ndinga, curé de la paroisse, CCN


 

LE SOUVENIR COMME CLE D'ACCES A LA JOIE DU RESSUSCITE

Envoyer Imprimer PDF

« …Pourquoi cherchez-vous le vivant parmi les morts ? Il n’est pas ici, il s’est réveillé. Souvenez-vous de quelle manière il vous a parlé, lorsqu’il était encore en Galilée et qu’il disait : il faut que le Fils de l’homme soit livré aux pécheurs, qu’il soit crucifié et qu’il se relève le troisième jour. Et elles se souvinrent de ses paroles. » (Lc 24, 5b-8).

L’auteur du troisième évangile, à travers ce passage, nous livre l’une des clés d’accès à la joie du Ressuscité, le Christ : Il est vraiment Ressuscité ! En effet la résurrection est aussi une question de souvenirs et ce n’est pas sans lien avec le mot tombeau qui renvoie à la mémoire. Les femmes venues au tombeau étaient invitées à vivre d’abord cette résurrection de leur mémoire, de leurs souvenirs pour ensuite accueillir la Bonne Nouvelle : Il s’est réveillé, il est Ressuscité !

Or pour annoncer la joie de la Résurrection aux autres, il convient que je puisse d’abord l’accueillir personnellement et communautairement. Mais comment l’accueillir si je suis encore enfermé par des souvenirs mortifères (les soucis familiaux et la tristesse) qui peuvent gêner l’écoute de cette voix qui me dit : il s’est réveillé ?

Que chacun puisse donc se souvenir avec patience, grâce au travail de l’Esprit en nous, pendant ces semaines qui nous séparent de la Pentecôte, des moments d’intimité passés avec le Seigneur, de ses paroles de vie et de toutes les promesses d’espérance qu’il nous a faites. Certes elles ne peuvent empêcher ni le deuil ni les larmes ; mais elles contiennent la Vie et la Joie du Ressuscité ! Ne nous avait-il pas déjà dit : « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie » (Jn 14, 6) ?

Oui, Il n’est pas ici, mais il est Ressuscité ! (Lc 24, 6)

Père Gilles Tchissambot, vicaire de la paroisse, CCN
 


Page 1 sur 11
Bannière

Messes dominicales


LE SAMEDI


18h30 : Messe à Lucé
(Eglise St-François)


LE DIMANCHE


9h30 : Messe à Lucé
(Eglise St-Pantaléon)

11h00: Messe à Mainvilliers
(Eglise St-Hilaire)


Le 2ème dimanche du mois à 11h
Messe des familles
(avec liturgie adapté
aux jeunes enfants)



LE 3ème DIMANCHE DU MOIS

Messe à 10h30 à Amilly
(Eglise St-Pierre-St-Paul)



Partenaire Aleteia

Autres offices

Lundi
20h30: Chapelet à l'église St-Pantaléon

Mardi
18h30: Messe à l'église St-François
20h45: Groupe de prière charismatique et oecuménique au centre St-Pantaléon

Mercredi
8h30: Laudes à l'église St-Pantaléon
9h00: Messe à l'église St-Pantaléon
9h30: Adoration eucharistiques et confessions à l'église St-Pantaléon

Jeudi
9h00: Messe à l'église St-Hilaire
9h30: Adoration eucharistique à l'église St-Hilaire
14h00: Chapelet au centre St-Pantaléon

Vendredi
17h30: Adoration eucharistique et confessions à l'église St-Hilaire
18h30: Messe à l'église St-Hilaire

Dimanche
17h45: Chapelet de la Miséricorde à l'église St-Pierre-St-Paul
18h00: Adoration eucharistique à l'église St-Pierre-St-Paul






















* avec possibilité de confession

Nous contacter

Presbytère de Lucé

1 place du 19 mars 1962

Tel: 02.37.33.03.19

 

Permanences:

Du mardi au vendredi*: 17h à 18h30 - Samedi: 10h à 12h

(*le mardi seulement pendant les vacances scolaires)



Presbytère de Mainvilliers


4 rue Esther Villette

Tel: 02.37.21.15.33

 

Permanences:

Mercredi: 16h30 à 18h - Samedi: 10h à 12h

 


Presbytère d'Amilly


8 rue Jean Moulin

Tel: 02.37.27.59.07 (sur rdv)