Paroisse Sainte-Marie des Peuples

Amilly - Lucé - Mainvilliers

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Témoignages

L'ENFANT ET LE CERF-VOLANT

Envoyer Imprimer PDF
Ce matin, je suis assise sur le sable, tandis que Gabriel, qui n' a pas encore quatre ans,  joue avec son nouveau cerf-volant. Nous sommes presque seuls sur la plage, quelle immensité!

Je le regarde s'exercer à ce nouveau jeu qu'il vient de recevoir.

Gabriel évolue à quelques mètres de moi, face à l'horizon, au bleu de la mer et du ciel. Je le regarde, la paix entre à profusion dans mon être, c'est comme une bouffée de vie....

Il arrive à maintenir ce morceau de toile dans le ciel, je le trouve assez doué pour ses quatre ans. Tout à coup, ses petites jambes se mettent à courir, normalement, régulièrement, durant quelques minutes. Le cerf-volant s'élève plus haut dans le ciel, claque dans le vent, virevolte avec grâce, prend sa dimension, joue son « rôle de cerf-volant »...Et Gabriel sourit, jubile, il est heureux.

J'ai tout à coup le sentiment que le Seigneur me fait un signe, me donne à voir ce qu'il veut me dire ce matin, son Esprit saint. Je ne vois que ce bout de toile dans le ciel, et ce petit qui court et court encore !

J'ai l'impression qu'il tient son coeur au bout de la ficelle, son âme. Dès qu'il s'est mis à courir, à bouger un peu plus, naturellement et sans effort, le vent a gonflé la voilure du petit cerf-volant, j'entendais le bruit du vent, je voyais les effets de sa force. Je sentais Gabriel heureux, le nez au vent, continuer sa course, prendre de l'assurance. Dès qu'il a accéléré, le vent a déployé sa force...

Le vent, le souffle, mais oui!...C'est le Saint Esprit, le « pneuma »( le souffle, le vent, l'esprit, dans le récit de son apôtre Jean ) que Jésus a promis à ses apôtres de leur envoyer, juste avant d'être arrêté, la veille de sa mort. Ils ne comprenaient pas tout, mais Jésus leur avait dit que sa venue était vraiment nécessaire, qu'il leur rappellerait tout ce qu'il avait dit, (Jean, ch.14, v.26). C'était clair! Le PARACLET, cela veut dire: « celui que j'appelle auprès de moi pour qu'il m'accompagne, vienne à mon secours, me défende quand j'en ai besoin, qu'il soit toujours à mes côtés, me seconde, me donne du punch quand je n'en ai plus »!

Dès que nous hissons les voiles de notre pauvre vie, que nous acceptons de nous « élever » un peu, de bouger,  le Saint Esprit peut souffler, il déploie sa FORCE, ses DONS dans notre coeur; il nous permet de donner la vraie mesure de notre être, « sa présence nous éclaire ». Il nous donne plus de force, d'intelligence pour le saisir, de sagesse, de goût pour la prière...

Merci Esprit Saint pour ce petit-enfant qui m'a aidée à Te rejoindre, à lire le clin d'oeil que Tu me faisais ce matin-là. Et...n'oublie pas de me donner souvent un petit signe, comme çà, sinon je risque de perdre pied, de m'endormir, même de T'oublier!

Marie-Madeleine de Kergorlay

Mise à jour le Vendredi, 20 Octobre 2017 12:04
 


Bannière

Témoignages et louanges


Nous contacter

Presbytère de Lucé

1 place du 19 mars 1962

Tel: 02.37.33.03.19

 

Permanences:

Du mardi au vendredi*: 17h à 18h30 - Samedi: 10h à 12h

(*le mardi seulement pendant les vacances scolaires)



Presbytère de Mainvilliers


4 rue Esther Villette

Tel: 02.37.21.15.33

 

Permanences:

Mercredi: 16h30 à 18h - Samedi: 10h à 12h

 


Presbytère d'Amilly


8 rue Jean Moulin

Tel: 02.37.27.59.07 (sur rdv)