LA JOIE DE NOTRE COEUR

Mercredi, 05 Octobre 2016 00:00 Florence
Imprimer

Chers lecteurs, paroissiens de Sainte-Marie des Peuples, permettez-moi de nouveau de vous partager ces quelques mots autour de la joie. Il y a quelques jours lors de mes premiers pas dans la paroisse, une chrétienne me partageait son étonnement devant la joie qui déborde les cœurs dans les changements que notre paroisse vit, en commençant par moi-même qui n’avait pas prévu que je serai avec vous durant cette année.

Nos cœurs sont remplis de joie, de la rencontre, de l’action de grâce, de la fraternité, du service, de la transmission de la foi, vécus dans l’amour de Jésus notre Seigneur. La joie manifestée souligne notre attachement au Dieu vivant et ressuscité. C'est le trésor de tout être vivant, même du plus démuni. S’il nous arrivait de perdre cette joie, nous risquerions de perdre notre âme. Toute cette joie a sa racine en Dieu. Notre joie débordante est le visage du Dieu miséricordieux que nous redécouvrons dans cette année jubilaire. Cette joie ecclésiale exprime le battement de cœur de notre Dieu en chacun de nous.

La joie explosive fait rayonner notre paroisse au sein de l’Eglise et dans les extrémités du monde. Par la joie, nous touchons le cœur de la nouvelle évangélisation de nos civilisations, voulue et proclamée pour la marche de l’Eglise pas le Pape François. La joie de nos cœurs témoigne en elle-même notre appartenance au Dieu de la vie et de notre ouverture au monde par le service. En lui nous pouvons nous préoccuper du développement des plus abandonnés et nous mettre au service de notre paroisse à l’image de Jésus qui s’est fait pauvre, ami des pauvres.

La joie de nos cœurs nous invite à la partager autour de nous. Ils sont nombreux, tous ceux qui veulent s’intégrer pleinement pour partager avec nous cette joie : les parents qui demandent le baptême de leurs enfants, les enfants du catéchisme de l’éveil à la foi à la Casa (Aumônerie des jeunes collégiens et lycéens), aux catéchumènes et à tous ceux qui ne peuvent plus rejoindre nos célébrations soit par la maladie, la vieillesse ou un handicap quelconque. Le pape François dans « La Joie de l’Evangile » nous adressait ce message : « chaque chrétien (par sa joie) et chaque communauté sont appelés à être des instruments de Dieu pour la libération et la promotion des pauvres, de manière à ce qu’ils puissent s’intégrer pleinement dans la société ; ceci suppose que nous soyons dociles et attentifs à écouter le cri du pauvre et à le secourir ».

Par notre joie, soyons des instruments de Dieu au cœur de notre paroisse dans tous ces lieux où elle tarde à se répandre. Soyons des serviteurs de la joie, afin qu’elle soit contagieuse.

Dominique Bienvenu NDINGA CCN

Mise à jour le Jeudi, 01 Décembre 2016 15:27