LA PRIERE UNIVERSELLE

Imprimer
La Prière Universelle existe depuis les premiers siècles chrétiens. Elle a connu différentes formes d’expressions.

Elle reste le cri de l’humanité, trait de toutes les religions.

Ce que l’on peut retenir sur la Prière Universelle, lors de notre formation du 5/10/09 sur la paroisse Ste Marie des Peuples.

Pour nous aider à bâtir notre PU, voilà ce qu’EST la P.U :

la Présentation Générale du Missel Romain nous donne une consigne:

PGMR n° 46 :

« Les intentions seront habituellement

a) pour les besoins de l’Eglise

b) pour les dirigeants des affaires publiques et le salut du monde entier.

c) pour tous ceux qui sont accablés par une difficulté

d) pour la communauté locale. »

Cette consigne n’est  pas un carcan comme le souligne le mot « habituellement », mais une indication pour ne pas réduire la liste à un seul genre de bénéficiaires.

C’est l’ouverture universelle de la prière qui doit être assuré.


Quand les préparer ?


Puisqu’il est nécessaire que notre prière colle aux besoins du monde et de l’Eglise, on ne peut la préparer 8 ou 15 jours avant.

Deux ou trois jours avant suffisent.

Il est bon de rester attentif à l’actualité du monde, et de notre paroisse jusqu’au dimanche pour nous permettre de ré-ajuster la PU si besoin.

Même si ce n’est pas nous « de PU » ce dimanche, nous pouvons aller voir ou l’animateur, ou la personne qui fait la PU, ou le prêtre s’il n’est pas happer par d’autres préparatifs dans la sacristie, pour lui demander si il/elle n’a pas oublié telle intention….

Toujours se poser la question : est – ce opportun ?


La PU doit tenir compte de ce qui intéresse le monde aujourd’hui, là où se situe l’Eglise.

Vous pouvez appeler le presbytère pour vous tenir informer de la vie de la paroisse et des intentions possibles. Vous pouvez consultez le journal « la croix », sur le net ; il se trouve aussi à la bibliothèque de Lucé.

Pour des raisons pastorales d’organisations, les pères Bruno et Eric, ainsi que l’animateur des chants souhaitent les recevoir au moins le samedi midi, car parfois il n’y a qu’une personne qui prépare pour toutes les églises de notre paroisse, et il nous faut la donner avec un temps d’avance à la personne qui la lira. C’est mieux ! ; Et puis à St François, la messe est célébrée le samedi soir.



la formulation et l’attitude du lecteur :


il y a deux formules clefs :

« PRIONS POUR…. » est  une formule qui est adressée à l’Assemblée. C’est une intention qui l’invite à la prière.

La prière de tous s’exprime alors par le silence qui suit l’intention puis par le refrain.

Le lecteur invite l’assemblée à prier. Et pendant le silence chacun peut répéter intérieurement l’intention en la priant.


« NOUS TE PRIONS POUR … » est une formule qui est adressée à Dieu. C’est une prière, et toute l’Assemblée l’adresse à Dieu.

L’Assemblée a alors une attitude intérieure de prière, et non plus seulement d’écoute.

Le lecteur  lui-même prie en lisant (sa prière).

Le silence est le bienvenu à la suite de cette prière.



L’écriture :



la PU n’est pas :


à la lumière de la Parole :


Pour commencer la rédaction de la PU, la personne lira les textes proposés du dimanche. Ils nous interrogent, et supposent une conversion de notre part.

Alors, nous pourrons  nous interroger sur les personnes pour qui prier, « à la lumière de la Parole », et être à l’écoute du monde qui nous entoure.

La PU sera évangéliquement engagée.


Début et fin de la PU :


La personne arrive donc à l’ambon dés avant l’invitatoire, à la fin du « je crois en Dieu », et y reste jusqu’à la fin de la prière de conclusion.

Le corps participe à la prière, et donc on arrive pas au milieu de la PU, et on en repart pas avant la fin.



Lieu de la PU :


Elle est dite à l’ambon,  lieu de la Parole, de l’homélie, de la PU.

Occasionnellement  elle peut être dite depuis l’assemblée face à l’autel

(Le roc, le Christ).

Il peut y avoir des PU spontanées, en fonction de l’assemblée et du lieu si il s’y prête.


J’espère que ce  compte rendu  vous permettra de découvrir la richesse et la simplicité de la Prière Universelle.

Elle peut devenir une école de prière.

N’hésitez pas à rédiger et lire la Prière Universelle. Sur la paroisse, des personnes peuvent vous donner un coup de main :


Marie-Pierre Huré